L’Église indienne se réjouit que les martyrs soient maintenant sur la voie de la sainteté

Un archevêque indien a exprimé sa joie que le Vatican ait ouvert la cause de canonisation des martyrs tués lors de l’une des plus violentes flambées de persécution chrétienne de ce siècle.   La cause a été ouverte pour le catéchiste catholique Kanteswar Digal et 34 autres personnes qui sont mortes lorsque des extrémistes de l’Hindutva ont attaqué des chrétiens à Kandhamal, dans l’État d’Odisha (anciennement Orissa) en 2008, incendiant des églises, des couvents et les maisons des chrétiens et forçant des milliers de personnes à chercher refuge dans les forêts..

Centre pastoral de Konjamendi (Khandamal) - Diocèse de Cuttak-Bhubaneshwar - Orissa : C'est le directeur du Père Desmond.
Centre pastoral de Konjamendi (Khandamal) – Diocèse de Cuttak-Bhubaneshwar – Orissa : C’est le directeur du Père Desmond.

Mgr John Barwa, archevêque de Cuttack-Bhubaneswar, a déclaré à la fondation Aid to the Church in Need (ACN) : « La vie et le sacrifice des serviteurs de Dieu, de Kanteswar Digal et de ses compagnons, représentent un témoignage puissant de la foi et de la résilience de notre communauté face à l’adversité. Leur dévouement indéfectible à la diffusion des enseignements du Christ, même dans les circonstances les plus difficiles, est une source d’inspiration pour nous tous ».

Mgr Barwa a ajouté : « Nous trouvons dans leur mémoire un symbole d’espérance, un rappel de la force que la foi peut nous donner, et un phare de lumière en ces temps d’obscurité. Le procès de béatification reconnaît non seulement le caractère remarquable de leur vie et de leur service, mais offre également une source profonde de nourriture spirituelle pour les chrétiens de Cuttack-Bhubaneswar et d’ailleurs ».

La Congrégation pour la Cause des Saints du Vatican a accordé le Nihil Obstat – une déclaration formelle déclarant qu’il n’y a pas d’objection à l’ouverture de la cause de canonisation de Kanteshwar Digal et de ses compagnons.

Le 18 octobre 2023, ils ont été déclarés serviteurs de Dieu, ce qui est le premier pas vers la sainteté formelle. Ils ont été tués lors d’émeutes antichrétiennes qui ont commencé en août 2008, lorsque des membres de la communauté ont été attaqués sous prétexte qu’un chrétien aurait tué le moine hindou et leader extrémiste Laxmanananda Saraswati – malgré le fait que les maoïstes avaient revendiqué la responsabilité de son assassinat. Ces violences faisaient suite aux pogroms de décembre 2007, déclenchés par le refus des chrétiens d’annuler les célébrations de Noël.

Paroissiens à Kandhamal en Odisha lors de la célébration de la sainte messe.
Paroissiens à Kandhamal en Odisha lors de la célébration de la sainte messe.

Mgr Barwa a déclaré : « La persécution antichrétienne qui s’est produite à Kandhamal en 2007-2008 dans la juridiction de l’archidiocèse de Cuttack-Bhubaneswar a eu des répercussions importantes. Cela a entraîné le déplacement de 56.000 personnes, la destruction de 4.647 maisons, du vandalisme à l’encontre de 395 églises et d’autres lieux de culte chrétiens plus petits, entraînant la perte de 105 précieuses vies humaines, dont certaines ont été soumises à une brutalité extrême et inhumaine ».

Selon certaines estimations, le nombre de morts serait beaucoup plus élevé. À la suite d’une enquête sur les émeutes, un rapport du Parti communiste indien a affirmé qu’au moins 500 personnes avaient été tuées.

Mgr Barwa a remercié tous ceux qui avaient soutenu la communauté de Cuttack-Bhubaneswar à la suite des attaques. Il a déclaré : « Pendant cette période difficile, l’archidiocèse a dû faire face à d’énormes épreuves pour guider et soutenir ses fidèles. Cependant, la solidarité inébranlable et le soutien compatissant du peuple de Dieu nous ont aidés à surmonter ces difficultés, forgeant un lien puissant avec la communauté ecclésiale dans son ensemble ».

Mgr Barwa a ensuite rendu hommage à ACN : « Je reconnais le rôle vital que la fondation Aid to the Church in Need a joué dans notre parcours de reconstruction, tant physiquement que spirituellement. Le soutien d’ACN a été une lueur d’espoir dans nos heures les plus sombres, et nous sommes profondément reconnaissants de la compassion et de l’attention qui nous ont été accordées dans la reconstruction des églises, des couvents, des presbytères, des institutions et pour les programmes de formation ».

Our Task Areas
Our Regional Activities
Press contact

Latest News

« Des véhicules pour Dieu » : telle était la devise d’une campagne de collecte de fonds lancée il y a 75 ans...
Entre janvier et fin décembre 2023, dans le diocèse catholique de Makurdi, situé dans la ceinture centrale du Nigeria, on...
La fondation ACN se joint au Pape pour réclamer la libération immédiate et inconditionnelle des religieuses de la Congrégation de...