Décernée pour la première fois, la distinction « Courage d’être chrétien » a été remise aux victimes du massacre de Pentecôte au Nigéria

Margaret Attah, qui a perdu ses deux jambes lors d’un attentat perpétré dans une église dans le sud-ouest du Nigéria, s’est rendue à Londres pour recevoir la distinction décernée par le bureau britannique d’Aid to the Church in Need.

Margaret et Dominic Attah interviewés au bureau d'ACN à Londres
Margaret et Dominic Attah interviewés au bureau d’ACN à Londres

Les survivants d’un attentat perpétré le dimanche de Pentecôte 2022 à Owo, dans l’État d’Ondo au Nigéria, qui a coûté la vie à 41 chrétiens et fait plus de 80 blessés, ont été honorés lors de la remise de la distinction qui s’est déroulée le 22 novembre 2023 à la cathédrale Saint-Georges de Southwark, à Londres. Cette cérémonie a rendu hommage à leur courage et à leur foi face à la persécution.

La distinction « Courage d’être chrétien » a été créée par le bureau britannique d’Aid to the Church in Need (ACN) dans le cadre de ses activités  du #MercrediRouge 2023. L’objectif du #MercrediRouge qui s’est transformé dans certains pays en « Red Week », est de rappeler à la société les persécutions subies par les chrétiens dans le monde entier. Dans certaines régions du Nigéria, le simple fait d’aller à la messe représente un véritable acte de courage.

Le jour de l’attentat, Margaret et Dominic Attah se trouvaient tous deux dans l’église de Saint-François-Xavier. Le couple s’est rendu à Londres pour recevoir la distinction au nom des autres membres de leur paroisse. « Juste au moment où la messe se terminait, nous avons entendu les premiers coups de feu. Les assaillants se sont vite rendu compte que leurs armes ne suffisaient pas pour tuer assez rapidement les gens, alors ils ont alllumé de la dynamite et l’ont lancée au milieu des gens », raconte Dominic Attah lors d’un événement organisé au Parlement britannique le mercredi 22 novembre.

Après la fuite des terroristes, Dominic Attah a commencé à parcourir l’église à la recherche de sa femme, qui s’était cachée derrière l’autel lors de l’attaque. À cause des blessures extrêmes qu’elle avait subies lors de l’explosion, il est passé trois fois devant elle sans la reconnaître. Margaret Attah, infirmière de profession, a perdu ses deux jambes et la vue d’un œil. De nombreuses autres personnes aussi ont subi des blessures qui ont changé le cours de leur vie. Le gouvernement nigérian a accusé des terroristes islamistes d’être à l’origine de l’attentat, mais personne n’a été traduit en justice pour ces atrocités.

« Nous devons crier plus fort »

Fiona Bruce, Émissaire spéciale du premier ministre britannique pour la liberté de religion et de conviction, s’est exprimée comme suit lors de l’événement organisé au Parlement, auquel participaient des membres de la Chambre des communes et de la Chambre des Lords, et a déclaré à ses collègues parlementaires : « Nous devons crier plus fort. Nous devons dire au monde ce qui se passe au Nigéria. Margaret est une personne très précieuse, qui représente malheureusement des milliers d’autres personnes qui souffrent et qui sont attaquées simplement à cause de ce qu’elles croient. Autant notre gouvernement que le gouvernement nigérian doivent entreprendre davantage pour remédier à cette situation. »

Margaret et Dominic Attah avec l'archevêque John Wilson de Southwark et la directrice nationale pour le Royaume-Uni, Caroline Hull, devant la cathédrale St George, à Londres.
Margaret et Dominic Attah avec l’archevêque John Wilson de Southwark et la directrice nationale pour le Royaume-Uni, Caroline Hull, devant la cathédrale St George, à Londres.

Plus tard dans la journée, Margaret et Dominic Attah ont assisté à une messe organisée par ACN à la cathédrale Saint-Georges de Southwark. L’archevêque Mgr Miguel Maury Buendia, nonce apostolique au Royaume-Uni, qui présidait la messe, a affirmé : « La liberté de religion est de la plus haute importance, et Aid to the Church in Need rend un merveilleux service en honorant ceux qui ont fait preuve d’un engagement aussi extraordinaire envers leur foi face à la persécution. »

Caroline Hull, directrice nationale d’Aid to the Church in Need au Royaume-Uni, a déclaré avant l’événement : « Margaret Attah représente tant d’autres personnes en Afrique, au Moyen-Orient et ailleurs, qui sont appelées à vivre leur foi d’une manière que nous, en Occident, avons peine à imaginer. Et ces gens le font – Margaret Attah le fait – avec tant de dignité, d’amour et de dévouement… cela ne peut manquer de nous inspirer un plus grand engagement à trouver une voix pour exiger la fin de la persécution religieuse dans notre monde d’aujourd’hui. »

Our Task Areas
Our Regional Activities
Press contact

Latest News

« Des véhicules pour Dieu » : telle était la devise d’une campagne de collecte de fonds lancée il y a 75 ans...
Entre janvier et fin décembre 2023, dans le diocèse catholique de Makurdi, situé dans la ceinture centrale du Nigeria, on...
La fondation ACN se joint au Pape pour réclamer la libération immédiate et inconditionnelle des religieuses de la Congrégation de...