La profanation du Coran en Suède met en danger les chrétiens dans les pays à majorité musulmane

L’Église catholique au Pakistan a condamné l’acte et se dit solidaire des musulmans, appelant la Suède à assurer le respect de toutes les religions dans la société, alors que le gouvernement pakistanais a exprimé son inquiétude pour la sécurité des églises dans le pays.

Des organisations chrétiennes du monde entier ont condamné la profanation du Coran (livre sacré musulman) par un réfugié irakien athée en Suède. Même le Pape François s’est exprimé sur la question, affirmant que « tout livre considéré comme sacré par ses croyants doit être respecté ».

L’incident a eu lieu le 28 juin, devant la mosquée principale de Stockholm, alors que les musulmans célébraient l’importante fête de l’Aïd al-Adha. Les musulmans du monde entier sont descendus dans la rue pour protester, reprochant au gouvernement suédois d’avoir permis à la manifestation d’avoir lieu.

Coran Suède chrétiens
Une fille lisant le Coran.

Ainsi que cela s’était déjà produit dans le passé, l’offense à l’islam dans un pays européen finit par avoir de graves répercussions sur les communautés chrétiennes dans les pays à majorité musulmane.

S’adressant à la fondation Aid to the Church in Need (ACN) lors d’une visite à son siège international en Allemagne, Mgr Yousaf Sohan, évêque du diocèse de Multan, au Pakistan, qui est également président de la « Commission catholique pour le dialogue interreligieux et l’œcuménisme », a expliqué que le gouvernement avait exigé que les églises et les bâtiments appartenant à l’Église, y compris les écoles, renforcent les mesures de sécurité en vue de leur protection.

« Le pays est divisé en zones, selon les niveaux de sécurité. Le diocèse de Multan est dans une zone rouge. Nous avons plusieurs églises qui sont fermées en ce moment parce qu’elles ne répondent pas aux exigences de sécurité exigées par le gouvernement dans une telle situation », a-t-il expliqué.

Coran Suède chrétiens
Mgr Yousaf Sohan, évêque de Multan, Pakistan.

Pour l’instant, dit Mgr Sohan, il n’y a eu que des critiques verbales et des menaces sur les médias sociaux, mais l’Église déplore que l’acte imprudent et irrespectueux d’un homme qui vit en sécurité en Suède puisse avoir un effet aussi négatif sur les chrétiens dans un pays où la profanation du Coran peut conduire à la prison à vie.

« Nous prions pour la paix. De tels incidents ne devraient pas se produire, car ils causent de grandes perturbations à notre peuple. Nous devons respecter les droits et l’humanité de chacun, quelle que soit sa religion. Comme nous vivons dans un pays qui est déjà très pauvre, avec une situation difficile pour les chrétiens, ces incidents entraînent des risques encore plus importants pour notre sécurité », a-t-il déclaré.

L’accroissement des besoins de sécurité représente un nouveau défi pour une Église déjà confrontée à des difficultés financières, car la plupart des chrétiens au Pakistan sont très pauvres. La fondation ACN s’efforce activement de trouver des solutions pour aider l’Église locale à surmonter ces difficultés.

Coran Suède chrétiens
Messe à l’église catholique St. John, Pakistan.

L’Église catholique au Pakistan a déjà publié une déclaration, par l’intermédiaire de la Commission nationale pour la justice et la paix (NJCP), « condamnant fermement » l’incident de Stockholm. La NCJP a qualifié l’affaire de « provocation flagrante, irrespectueuse et d’acte de racisme et d’intolérance. Tout en exprimant sa solidarité avec ses frères de confession musulmane, elle appelle le gouvernement suédois à prendre des mesures concrètes pour assurer la prévalence du respect de toutes les religions dans la société », peut-on y lire.

La fondation ACN a financé 105 projets en 2022 au Pakistan, notamment la construction et la rénovation d’installations religieuses, la formation de laïcs à la foi et le financement de moyens de transport pour la pastorale. La Fondation a également accru son soutien aux projets de dialogue interreligieux. Le Pakistan est également l’un des pays sur lesquels insiste le rapport sur la liberté religieuse récemment publié par ACN.

Our Task Areas
Our Regional Activities
Press contact

Latest News

« Des véhicules pour Dieu » : telle était la devise d’une campagne de collecte de fonds lancée il y a 75 ans...
Entre janvier et fin décembre 2023, dans le diocèse catholique de Makurdi, situé dans la ceinture centrale du Nigeria, on...
La fondation ACN se joint au Pape pour réclamer la libération immédiate et inconditionnelle des religieuses de la Congrégation de...